Mathias Lanuit

Chapitre Premier

Malgré l’heure matinale, le soleil était brûlant, chauffant fortement l’air ambiant. Même les mouches avaient du mal à voler. L’asphalte de la route envoyait des rubans de vapeur d’eau, faisant trembler le paysage. Au loin se dessinaient des flaques d’eaux éphémères, des mirages, provoqués par la chaleur. Une voiture passa rapidement. A l’intérieur, la climatisation était branchée au maximum. Au volant se trouvait Nina et elle allait rejoindre Wilfried, son petit copain, qui habitait dans la campagne au centre de la Provence, dans une maison isolée.

Nina était petite, blonde, une peau bronzée et des yeux verts. Bien qu’elle ait beaucoup de demandes d’aventures d’amoureux secrets, le coup de foudre avec Wilfried avait été immédiat. Cela faisait maintenant quatre ans qu’ils étaient ensemble. Elle savait qu’il ne tarderait pas à la demander en mariage. Elle n’attendait que ça en fait. Une demande officielle comme quoi il accepterait de partager sa vie avec elle ; Nina se sentait prête pour cela, mais son compagnon, l’était-il ?

Ils avaient prévu d’aller pique-niquer dans la pinède mais vu la chaleur qu’il faisait à l’extérieur, la jeune femme se doutait qu’ils ne sortiraient sûrement pas. Ils allaient sans doute rester chez lui, à l’abri du soleil brulant, savourant l’air frais de la climatisation que Wilfried avait dû mettre chez lui. Elle ignorait ce qu’ils pourraient bien faire d’intéressant, ainsi enfermés. Ils bavarderaient sûrement un petit moment. Peut-être Wilfried avait-il malgré tout prévu quelque-chose pour éviter à l’ennui de s’installer ? Elle était impatiente de savoir aussi se hâta-t-elle sur la route.Arrivé chez lui elle se gara sur le bas-côté, en face de la maison de son amoureux. Curieusement, ce dernier n’était pas là pour l’accueillir. Sans doute faisait-il trop chaud et il l’attendait à l‘intérieure. Elle sonna et patienta. Personne ne répondit. Elle sonna une seconde fois et écouta. Dans la maison aucun bruit, comme si personne ne s’y trouvait. Wilfried était-il sorti faire un tour ? Pourtant, il savait qu’elle devait venir le voir. Il ne serait pas sorti sans la prévenir ! Elle activa la poignée et la porte s’ouvrit. Elle pénétra à l’intérieur.La maison était silencieuse, seulement troublée par le bruit du climatiseur. La demeure était plongée dans la pénombre, les volets ayant été à-demi rabattu pour empêcher la chaleur de rentrer.

« Wilfried ? » cria Nina. Seul le silence lui répondit. Que se passait-il ? Cherchait-il à lui faire une farce ? Ça ne l’amusait pas du tout. D’ailleurs, ce n’était pas son genre non plus de lui jouer des tours. Elle frissonna à l’idée de se retrouver toute seule dans une grande maison isolée.

« Wilfried ? » demanda–telle de nouveau. Toujours aucune réponse. Le salon étant vide elle se dirigea vers la cuisine.

En y entrant, la première chose qu’elle vit fut un filet de sang qui partait du fond de la pièce. En levant les yeux elle vit les pieds, le torse puis la tête ensanglantée de Wilfried.
« Non ! » cria-t-elle. Elle se rua vers le corps de son compagnon et prit la tête de ce dernier dans ses bras. Ses cheveux bruns étaient maculés de sang et ses grand yeux bleu, vides.
« Wilfried, mon chéri, que s’est-il passé ? » demanda-t-elle en sanglotant. « S’il te plaît, répond-moi… » Mais c’était trop tard. Son amant était mort d’une hémorragie à la tête.

Me suivre

Contact | Mentions légales | Administration

(R) 2015 par Mathias Lanuit.